Première nomination !!!

LIEBSTER

Cela me rappelle les remises de barettes à la fin de la saison de judo (oui, à ma lointaine époque, on remettait encore aux apprentis judokas des morceaux de tissus colorés découpés dans le tissu de la ceinture immédiatemment supérieure, que les mères de famille – fières et émues – cousaient ensuite soigneusement…), le tableau d’honneur dans la classe, le bulletin de fin d’année qui mentionnait lapidairement « admis en .. »

médaillechocolatMais là, c’est encore mieux qu’une médaille en chocolat ou une rallonge d’argent de poche pour bons résultats scolaires. Pourquoi? Parce que cela vient « courroner » (n’ayons pas peur des mots) un projet personnel (pas pour faire plaisir à Maman /Papa; ni parce qu’il faut bien travailler à l’école pour avoir un boulot intéressant lorsque je serai grande ; ou encore parce qu’il faut travailler pour gagner sa vie ; etc ) dans lequel je me suis investie corps et âme (bon, d’accord, je pousse un peu le bouchon …) depuis des années (… depuis 2013, je peux écrire « depuis des années » sans trop en rajouter, non?) : un blog !

Pour être tout à fait honnête,  dans cette très bonne nouvelle (la NOMINATION  de mon BLOG), la chose qui me rend problablement la plus heureuse et la plus fière ce n’est pas tant le « quoi » que le … « qui ».

D’avoir été nominée par une très chère amie que je ne croise plus depuis des années mais qui est toujours bien présente dans ma tête et mon coeur, ça c’est un sacré succès : nous avons réussi, malgré l’éloignement géographique, les maris, les marmots, les rides et les cheveux blancs à maintenir le lien, à nous intéresser aux projets de l’autre, nous réjouir de ses succès…

« Alors, pour commencer, je voudrais tout naturellement remercier ma grande amie Elodie (http://www.elodieralentit.com) sans qui je n’en serais jamais arrivée là et aussi… ».

Bon, je m’emballe. Je vais la faire courte aujourd’hui.

Reprenons du début parce que vous êtes peut-être entrain de vous demander si j’ai perdu la tête …

Elodie, précieuse conceptrice et animatrice du blog ELODIE RALENTIT, a nominé mon blog au LIESBTER AWARD….

Comment ça, vous ne connaissez pas? Impossible ! Mais au cas où, surfez un peu sur le Net et vous verrez …

Pour moi, une belle illustration des « coups de pouce » qui ne mangent pas de pain et qui peuvent transformer un lundi gris en belle journée…

L’idée est (si vous n’avez pas eu le courage d’aller chercher par vos propres moyens bande de paresseux !) : aider, de blogueur à blogueur, à faire connaître de petits blogs, comme le mien, plein de promesses mais qui n’ont pas encore forcément trouvé tout leur public!

Alors, maintenant, place à l’exercice (toujours le même, d’un nominé à l’autre). Je dois :

1. Avouer des choses à mon sujet;

2. Répondre aux questions qui m’ont été posées;

3. Nominer à mon tour de charmant blogounets.

4. Etablir la liste des questions que je souhaite poser à leurs auteurs.

1. Mes aveux (je suis la voie d’Elodie – qui d’ailleurs, a une très jolie voix et chante très bien – et me limite à 5…):

1.1. Je déteste les toilettes publiques;

1.2. Je suis incapable de faire une blague sans piquer un fou rire et, du coup, me faire démasquer;

1.3. J’ai vu absolument tous les épisodes de « La petite maison dans la prairie » (certains même plusieurs fois);

1.4. Petite, je rêvais d’être brune;

1.5. A l’adolescence, lorsque j’ai découvert les bandes de cire froide et les esthéticiennes, j’ai remercié mes parents de m’avoir conçue blonde.

2. Mes réponses aux questions d’Elodie :

2.1.  Pourquoi avoir créé un blog?

Pour prendre le temps d’écrire (ma passion depuis l’enfance);

Pour prendre le temps de dédramatiser le quotidien;

Pour me prouver que je n’étais pas totalement hasbeen en matière informatique.

2.2. Combien de temps passez-vous à l’alimenter ?

Les premiers temps, beaucoup… il a déjà fallu que je comprenne « techniquement », comment « fabriquer » la « chose ».

Quelques heures par semaine, en moyenne. En général, les sujets d’inspiration ne manquent pas… C’est plutôt le temps qui manque, encore et toujours!

2.3. Quel sera votre prochain article?

Probablement un débriefing d’un anniversaire fêté dans une plaine de jeux avec 9 garçons de moins de 10 ans.

2.4. Quelle astuce pour être zen en milieu urbain?

Fumer de l’herbe (je blague, hein, je sais que c’est illégal!!!).

Peindre des arbres sur les murs (pas certaine que mon mari et/ou mon patron soient d’accord).

Investir dans du double vitrage.

Quitter la ville dès que l’occasion se présente, même pour quelques heures.

2.5. Quelles causes ou engagements vous tiennent à coeur?

Essayer d’être le plus fidèle possible aux promesses que je me suis faites lorsque j’étais enfant (« moi, quand je serai grande, je ne ferai pas… »). C’est un sacré challenge.

3. Les blogs que je souhaite nominer :

3.1. Je ne sais pas si j’ai le « droit », mais je le prends : celui de ma grande amie Elodie ( http://www.elodieralentit.com) parce qu’elle est drôle, fine, légère, intéressante…

3.2.  Les Petites Lyonnaises, pour cause de diverses « solidarités » : géographique, féminine, etc… http://www.lespetiteslyonnaises.com

3.3. Chroniques d’une maman débordée : https://chroniquedunemaman.wordpress.com/gourmandises/ j’adore la thématique (qui m’est chère, comme vous le savez si vous lisez parfois mon blog!), c’est bien écrit, agréable à parcourir…

Bon, je sais, il n’y en a pas onze mais, comme dirait ma mère « ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité! »

4. Pour finir, les questions que je souhaite poser à mes nominés :

1. Quel souvenir avez-vous conservé de votre enfance dont vous ne pouvez pas vous séparer mais que vous n’exposez pas non plus dans votre salon?

2. Vous êtes plutôt timide ou exubérant?

3. A l’apéritif, plutôt rosé ou rouge?

4. Quel est le plus beau compliment que l’on vous ait fait?

5. Si vous deviez changer de ville/village (en admettant que vous ayez le choix…), où voudriez-vous vivre?

6. Avez vous l’angoisse de la faute d’ortrographe en écrivant votre blog?

7. Vous arrive t’il de vous lever la nuit pour noter une idée d’article, de peur de l’avoir oubliée le lendemain matin?

8. Quelle musique/chanson vous met quasi systématiquement de bonne humeur?

Au plaisir d’avoir de vos nouvelles….

 

 

 
 

 

 

 

le plus important à mes yeux, est sans doute que la NOMINATION de mon BLOG

Pot de colle et le caleçon

Après Perrette et le pot de lait, je vous propose aujourd’hui Pot de colle et le caleçon

Si vous avez lu mon billet du 28 septembre dernier, vous connaissez déjà ma chère et tendre nouvelle meilleure amie, j’ai demandé « Madame Pot de colle ! »

En fin de semaine dernière, à la sortie de l’école, j’ai cru y avoir échappé : elle ne m’avait visiblement pas attendue dans sa voiture (pas de « cloc-cloc » des portières qu’elle déverrouille à mon passage, pas d’interpellation tonitruante dans la rue, rien…).

Je discutais donc sereinement avec une autre mère de famille devant l’école –  en attendant que des instituteurs lessivés nous renvoient pour le week-end notre bruyante marmaille – quand j’ai vu le regard de mon interlocutrice s’assombrir et entendu une voix douce et suave (c’est tout l’inverse, vous le savez…) m’interpeller :

« Hé, il est pas à ton fils ce caleçon ? »

Craignant le pire, je me suis retournée à contrecœur (au ralenti, comme dans les films, il ne manquait que la musique angoissante et la scène d’horreur aurait été parfaite…) pour découvrir, stupéfaite, «Madame Pot de colle » avançant vers moi, au milieu des autres parents médusés, en brandissant au-dessus de sa tête un caleçon rouge d’enfant (troué au demeurant…).

J’ai cru défaillir.

Et, comme un cri du cœur, j’ai répondu (me sentant obligée de parler fort, à mon tour, pour ôter tout doute aux spectateurs passifs) : « Mais pas du tout ! »

Et l’autre, sans se démonter, et toujours aussi discrète :

« Ah bon, t’en es sûre ? »

Et moi outrée : « Mais absolument ! ».

Primo, je sais encore quels sous-vêtements portent mes enfants (on en reparlera sans doute dans quelques années …) et, secundo, ils n’ont pas l’habitude de les échanger avec les copains !

Oh secours, mais que vont penser les gens ? !!!!!!!! Tu vas voir qu’à cause de cette abrutie, je vais me retrouver avec les services sociaux sur le dos !!! Il faut agir de toute urgence, clarifier la situation aux yeux de tous. Urgence, urgence !!!!

ambulance

Alors, tout en forçant ma voix pour être audible du plus grand nombre :

« C’est quoi cette histoire de caleçon ? Il sort d’où ? »

« Ben mon fils est rentré l’autre jour de la séance de piscine avec un caleçon qui n’était pas à lui ».

Je rêve ou elle a baissé d’un ton ? Elle le fait exprès ou quoi ?

Je répète donc, plus fort :

« Ah, TON fils est rentré de la PISCINE avec un caleçon qui n’était pas à lui ? Non, non, MON fils est revenu de la PISCINE avec SON caleçon et IL N’EN A PAS DE CETTE MARQUE !! »

Coup d’œil rapide autour de moi : mon explication est passée, les autres parents ont repris leurs conversations là où elles avaient été stoppées par la « sortie » de la poissonnière. Bon, le problème, c’est que j’en suis quitte pour me coltiner une nouvelle discussion passionnante (elle semble avoir déduit de ma réponse que je souhaitais savoir si : ça arrivait souvent, quelle marque de sous-vêtement portait son fils…). Au moins, l’honneur est sauf.

Pour cette fois, tout du moins. J’ai quand même un GROS problème qu’il va falloir trouver un moyen de solutionner…

A suivre.