Madeleines podales

Je viens de faire un saut rapide dans un centre commercial près de mon boulot (pendant ma pause déjeuner, je le précise pour les esprits suspicieux !), et je ne me suis pas encore remise de ma découverte :

Non je ne suis pas la seule à souffrir du « syndrome des madeleines », qui me pousse à acheter des Kickers à mes enfants, des Levi’s à mon mari, ou des chaussettes Achile pour toute la famille !!!!
Les faiseurs de tendance sont aussi touchés !
Décidément, tout le monde bouffe de la madeleine !

La preuve ? Lisez la suite ….
En fille pointue, toujours à la recherche de l’article dernier cri, j’ai fait ma petite escapade pour acquérir une paire de …. Converses.
Oui, j’imagine ce que vous pensez : « Tu parles d’une fille à la pointe, elle achète des pompes qu’elle portait déjà quand elle avait 14 ans ! … ». Oui, ben, il n’empêche que là où je suis pile dans la tendance (regardez les pieds des jeunes donzelles que vous croiserez ces prochains jours) c’est que, pour la toute première fois dans la longue carrière de « conversophile », j’ai acheté une paire de Converses basses et, ça, c’est vraiment le détail qui tue en ce printemps !
Enfin, peu importe, la question n’est pas là… les Converses n’ont jamais quitté les rayons des magasins de chaussures, donc le scoop du jour c’est plutôt que lesdites Converses n’étaient pas les seules « vieilles » en rayon !
Elles côtoyaient tout un tas des chaussures de ma jeunesses et notamment les fameuses Bensimon.
Vous savez, ces chaussures qui ont la semelle tellement fine que vous avez l’impression d’être pieds nus sur le macadam et qui, par les jours de forte chaleur, vous font regretter de ne pas avoir opté pour des sandales bien aérées, lorsque vient le moment de les ôter et d’humer une odeur bien fraîche et suave !
Les Bensimon ont opéré un retour en grâce il y a quelques années déjà, alors le vrai choc du jour je l’ai eu voyant les …. NO NAME !!
Vous vous souvenez, ces chaussures en toile compensées qu’on voulait toutes au collège et que nos parents trouvaient hideuses ? Et bien, les revoilà ! Toute une étagère rien que pour elles !

Alors, quoi ?

On avait décidément super bon goût à notre époque (honnêtement, en revoyant ces dernières, je ne m’y risquerais pas…) et les jeunes d’aujourd’hui sont obligés de s’incliner en adoptant nos anciens basiques ?

Ou alors la jeune garde des créateurs et chasseurs de tendance manque cruellement d’imagination ?

A vous de voir…

Pour conclure ce billet par une touche d’honnêteté, je me dois d’avouer que, collégienne, lorsque j’avais demandé à mon père de bien vouloir consentir à m’acheter ma toute première paire de Converses (montantes …), il m’avait répondu qu’à son époque les enfants détestaient en porter parce qu’elles n’étaient pas confortables…
De là à dire que ma génération n’a pas non plus était très inventive…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *