Conversionnite aigue

Je ne suis pas sans ignorer que cela fait un peu « réchauffé », ni que les plus modernes d’entre nous ont arrêté depuis bien longtemps de le faire.

Je m’excuse donc, par avance, auprès d’eux, de ce billet qui illustre mon incapacité manifeste à franchir le cap ….

J’en suis navrée, mais je n’arrive pas à guérir totalement de cette maladie d’une autre époque, que dis-je, d’un autre siècle : la CONVERSIONNITE AIGUE.

Je fais, en effet, régulièrement de violentes crises lorsque j’ai l’impression que l’on me prend trop ouvertement pour une dinde et, alors, je me mets à convertir tous les prix que je vois en francs, sans plus pouvoir m’arrêter. Dans ces situations, je sais que je dois rejoindre au plus vite mes bercails pour mettre fin à la crise en me tenant éloignée de tout commerce, toute vitrine ou affiche publicitaire.

Comme j’essaie quand même de me soigner, je ne vais pas revenir aujourd’hui sur le prix de la baguette de pain – en moyenne 5.90 francs soit 0.90 euros ; franchement, à ce prix-là, vous n’avez pas envie de coller une baffe au bébé de votre cousine qui vient de laisser tomber dans la boue le crouton qu’il suçotait dans sa poussette ? – ni évoquer la boîte de dragées Mentos à la fraise à plus de 25 francs (3.92 euros).

Non, rien de tout ça, je suis malade, certes, mais je progresse alors je ne tique plus sur la plupart des achats du quotidien. En revanche, je me demande encore ….

  • Aurais-je offert à mon fils un Rubik’s Cube à 111.44 francs (16.99 euros) ? Peut-être que oui, pour un anniversaire, mais il n’aurait pas eu le droit de le déballer ou alors il aurait dû s’engager à le poser sur une étagère et à ne jamais défaire les faces de couleurs !
  • Me suis-je offert, une fois ma pointure stabilisée, beaucoup de paires de chaussures à 229.51 francs (34.99 euros), prix des dernières baskets pour enfants acquises chez Décathlon (et non chez Gucci ou Dior) ?
  • Aurais-je prôné le droit des femmes d’être poilues si j’avais dû payer mon passage chez l’esthéticienne plus de 288 francs (44 euros) ?
  • Faut-il mettre systématiquement en avant la mal-bouffe aux yeux de ses enfants pour éviter d’avoir à payer trois menus au Mac Do presque 113 francs (17.20 euros), pour manger un steak trop cuit et des frites froides et/ou imbibées de sel ?
  • Combien de personnes auraient porté un jean à 649 francs (99 euros) il y a une dizaine d’années ?

Avouez que même blasés des conversions et convaincus que l’on ne peut que se résigner, ces chiffres font réfléchir…Non ?

Une dernière chose avant que les plus modernes ne me traitent de « vieille has-been qui ne vit pas avec son temps » :

Moi, je pense que rester jeune c’est surtout garder sa capacité d’indignation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *